Tags

No tags :(

Partagez

Aujourd’hui nous rencontrons Sylvie, la créatrice de boks&baum. Installée au Mexique, elle partage avec nous son parcours et l’histoire de ses bijoux en crochet.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Avec grand plaisir!

J’ai toujours été passionnée de mode et d’art déco. J’ai débuté mon parcours de créatrice dans les années 80 à Paris, dans le Marais. J’avais ouvert une boutique/atelier de conception de tricots sur mesure « Côte à Côte ». Ça a été un grand succès, à tel point que je participais à l’émission «  Surtout le matin » sur TF1 dans laquelle j‘enseignais les secrets de la maille aux vedettes de la chanson ou de l’écran de l’époque !!

maison boks&baumJ’ai ensuite été vivre en Afrique du Sud puis au Brésil. J’y ressentais l’envie de porter des pièces fantaisies, des accessoires colorés et surprenants , mais je suis allergique à tous les métaux ! J’ai cherché une méthode pour créer des pièces sans contact du métal sur la peau et j’ai donc pensé à crocheter une chaine avec du coton. C’est ma grand mère qui m’a appris le crochet !

J’ai trouvé que le résultat rendait vraiment bien et j’ai donc développé cette technique, puis j’y ai ajouté des pierres semi-précieuses, qui sont ultra présentes et magnifiques au Brésil.

Finalement c’est en m’installant à Mexico que j’ai crée ma marque et y ai ouvert mon atelier.

Depuis combien de temps crées-tu des bijoux ? D’où vient le nom de la marque ?

J’ai crée mon premier modèle au crochet en 2005, l’Amandine, un sautoir en coton multicolore. A l’époque, rien ne ressemblait à ça ! Une chaîne maxi et colorée, c’était précurseur !

Le nom de la marque vient de mon nom de famille, Sylvie Boksenbaum. Je cherchais des idées, et un ami qui est brand manager a fait cette proposition qui m’a séduite.

Collier Black Swan

Collier Black Swan

Qu’est-ce qui t’a décidée à te lancer ?

Cela s’est déroulé en plusieurs étapes.

Tout d’abord c’est mon entourage qui m’a poussé et m’a donné la motivation de créer. Mes copines étaient folles de mes colliers, elles en voulaient toutes un ! J’ai donc commencé à varier les formes, les couleurs, j’organisais des ventes privées chez moi. Il m’arrivait de vendre des pièces dans la rue à des femmes qui s’arrêtaient à mon passage !

J’ai ensuite décidé de tester vraiment  le potentiel de mes créations en participant à un salon professionnel en 2014, Bijorhca. Ça a été l’argument décisif, beaucoup de journalistes et acheteurs ont eu un coup de cœur. J’ai du refuser des commandes car je n’avais pas du tout la capacité de production !

J’habitais à l’époque au Mexique, j’y ai donc crée mon atelier. J’ai formé des femmes au crochet, j’ai parcouru pendant des jours et des jours le « centro » pour y dénicher les pierres, fils, tissus etc… et nous nous sommes lancées! Nous sommes maintenant 10 à l’atelier, 7 couturières, 2 responsables commerciales et moi.

crochet boks&baumQuelles sont tes sources d’inspiration ?

Tout et n’importe quoi. J’adore la récup et chiner, certaines de mes pièces sont crochetées autour de porte-clefs ! Je m’inspire beaucoup de la mode aussi, j’ai une affinité avec les couleurs, les styles, les harmonies.

Mes voyages ont aussi influencés mes créations évidemment. J’étais très sensible à l’artisanat de rue et à l’inventivité de l’Afrique. J’étais émerveillée par la beauté des pierres fines au Brésil, qu’on trouve dans la nature si belles et si subtiles. Le Mexique est un pays baigné de soleil, de couleurs, d’énergie, très propice à la créativité. Toutes ces cultures sont concentrées dans mes colliers !

Quelles matières et couleurs privilégies-tu ?

Le coton, le lin,  la soie … le confort !

Et le couleurs … toutes ! C’est ça le travail le plus pointilleux. J’adore mélanger les matières, les formes, les tons. Il y a un long travail de recherche : la recherche des mélanges des perles, des fils, des pierres, des cotons. Puis la recherche des mélanges des cotons. On peut mélanger les fils à l’infini : un doré avec un rafia avec un coton, et ensuite on mélange un noir avec un beige pour arriver à un ton plus gris, etc… Je passe des heures à trouver l’harmonie parfaite pour chaque anneau, pour chaque création.

Clementine multi CE0110 boks&baumA quelle type de femmes s’adressent tes créations ?

Pour moi le bijou est l’un des plus brillants espaces d’expression de la personnalité. Les miens s’adressent à des femmes élégantes, qui veulent un look différent et chic.

Ce sont des pièces uniques, légères et confortables, qui peuvent être portées tout le temps, pour différentes occasions. J’aime l’idée d’accessoiriser un look très casual : un jean, un t-shirt blanc, et un beau collier ! Ou bien pour sublimer une tenue habillée.

Avoir un collier boks&baum apporte une personnalité au style, c’est un bel accessoire de mode, un accessoire de Haute Couture.

Cactus CA0131Quels sont tes projets à court et moyen terme ?

J’ai toujours des milliers de projets en tête. Je me surprends souvent à penser « quand je serai grande, je ferai ça…. » et je crois qu’à 100 ans je serai encore en train de créer !

A court terme, nous travaillons dur pour développer la marque dans le monde, trouver des nouveaux points de vente, nous faire connaître ! Je suis également en train de travailler sur une collection capsule SWAROVSKI.

A moyen terme je rêve de développer le parfum de la Maison boks&baum, j’en connais déjà le nom et le packaging !

Et évidemment, ouvrir la boutique de la maison boks&baum, à Paris.

As-tu une anecdote un peu folle à raconter autour de tes bijoux ?

J’étais à la soirée d’anniversaire des 120 ans de Swarovski à Paris et je portais le modèle Antoinette, notre pièce phare. J’ai vu une belle femme blonde traverser la salle et se diriger vers moi, entourée et suivie par beaucoup de monde, c’était Nadja Swarovski ! Elle m’a demandé d’où venait mon collier, et a dit à la directrice de l’atelier Swarovski que nous devions absolument travailler ensemble ! Elle a adoré !!

C’est de la même manière que j’ai rencontré Barbara Berger. Ce sont des femmes expertes en la matière, qui ont l’oeil pour remarquer le beau travail et les créations atypiques !

Sylvie BoksenbaumAimes-tu créer en musique ? Quels groupes écoutes-tu ?

Oui j’adore et j’en ai besoin, le crochet est un travail minutieux et long ! Mes goûts en musique sont très hétéroclites, j’aime aussi bien écouter Mozart et Gainsbourg que Ray Charles et Beyoncé ! Et les séries m’accompagnent beaucoup quand je travaille également, à condition qu’elles ne soient pas trop prenantes, sinon je perds en efficacité !

Vous pouvez découvrir toutes les créations de Sylvie sur son le internet: www.boksandbaum.com, et également à son showroom parisien (sur rendez-vous par email : sylvie@boksandbaum.com).