Tags

No tags :(

Partagez

Aujourd’hui nous partons à la rencontre de Marion Fillancq, un designer-créateur verrier et bijoutier. Marion va nous présenter son parcours et son approche artistique. Pour en savoir plus sur sa démarche et son travail de création, nous vous invitons à vous rendre sur son site.

Verrier de formation, j’ai commencé mes recherches autour des techniques de taille archéologique de la préhistoire en 2009 au Centre Européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers. Cette étude personnelle m’a permis de réaliser une première série d’objets utilitaires (coupes papier) mélangeant taille archéologique et taille moderne.

alina-creation-bijou

Cette approche fut novatrice car les techniques de percussion et de pression habituellement utilisées en archéologie expérimentale sur les roches dures (silex, jaspe, obsidienne…) ne sont pas explorées dans le milieu du verre. Entre technicité et volonté artistique, j’ai développé ma démarche sur le concept de leur réutilisation contemporaine, partant d’un constat : Si les hommes préhistoriques taillaient la pierre pour leurs besoins fondamentaux, nous la taillons toujours, pour des besoins nouveaux, ceux du luxe.

creation-marion-pallancq

Au fil de mon parcours, mes expériences professionnelles en passementerie, joaillerie, ou bijoux de mode nourrissent ma démarche. La faille, l’éclat, deviennent alors le fil conducteur de mes travaux.

Après une production en sculpture sur verre, je décide d’axer ma recherche autour de la problématique de la préciosité, et commence à m‘intéresser au bijou et à l’idée de pierre taillée. Si la préhistoire apparaît souvent comme une période archaïque, il me semble que ces techniques cachent une préciosité humaine qui mérite qu’on lui rende hommage : celle de la naissance de l’intelligence de l’Homme.

sculpture-verre-bifaceEnrichie d’une formation en bijouterie joaillerie à l’école Boulle de Paris, je poursuis mes recherches en miniaturisant le geste de taille de manière à réaliser des simulacres de diamants avec des matériaux pauvres comme le miroir. Inexplorées en bijouterie fantaisie comme en joaillerie, je suis convaincue du potentiel esthétique de ces techniques. Autant d’éléments en miroir que j’utilise aussi dans la sculpture et que je baptise « marionites », ironisant sur le luxe des pierres précieuses.

marionites-creationAyant collaboré depuis 2012 avec un archéologue français pour mon travail de sculpture, c’est tout l’univers archéologique qui continue de m’inspirer, et c’est de cette immersion que sont nés mes bijoux actuels. Questions sur l’anthropologie, l’évolution de l’homme, la considération de nos origines, et de notre patrimoine, mes bijoux sont un témoignage de respect envers ce que l’Homme a pu faire de beau.

Entre bijou contemporain et potentiel mode, les parures créées oscillent entre brut et chic, et questionnent nos besoins actuels.

diamant-marionites-bijouAujourd’hui désireuse de poursuivre mes recherches plastiques en bijou, c’est l’évocation minérale qui semble s’installer dans mon vocabulaire. Au delà d’une esthétique demeurant dans le brut et le travail de la matière, ma volonté est d’ancrer ma production vers un secteur nouveau : celui de la haute couture, et du bijou de cinéma.